birkenstock soldes Comme la plupart des athlètes le savent, l’hydratation est un facteur crucial lorsqu’il s’agit de l’artiste à son meilleur. Ce n’était pas toujours le cas. Bien au contraire : un examen historique de Murray et Udermann révèle qu’il n’y a pas trop longtemps athlètes souvent évités liquides à boire avant et Pendant l’exercice. Depuis le début du XXe siècle jusqu’aux années 1970, c’était un bon pense que l’eau potable nuirait performances même dans les épreuves d’endurance. Ce qu’on appelle « engorgement » était considéré comme défavorable qu’on croyait d’interférer avec le mouvement du diaphragme et de provoquer des crampes de chaleur. (Little, Strayhorn, & Miller, 1994). En outre, il a été considéré comme un signe de faiblesse de s’hydrater pendant l’exercice et, à l’époque, priver soi-même de l’eau était pratique courante de « sévir » mentalement et physiquement. Malgré les études qui contredisent ces pratiques, il a fallu jusqu’aux années 1970 pour changer efficacement cette formation et les doctrines de la course.

Deux études de point de repère par Pugh et al., (1967) et Wyndham & Strydom (1969) changé cette croyance largement acceptée en montrant une corrélation entre le succès dans la course de longue distance et une tolérance à la perte de fluide. Ils ont également trouvé une relation linéaire entre la déshydratation et la température du corps accrue au niveau de déshydratation supérieure à 3 %. Grâce à l’activité de muscle pendant l’exercice, augmentation du taux métabolique et d’autres facteurs, la température corporelle peut augmente à un taux de jusqu'à 1° C toutes les cinq minutes (McArdel et al., 1991). Pour garder une température stable, le corps libère chaleur par conduction, rayonnement, convection et évaporation. Bien que selon les conditions extérieures, évaporation de la sueur est l’un des systèmes de refroidissement plus importants du corps. Si fluides perdus ne sont pas remplacées, refroidissement par évaporation devient insuffisante et l’équilibre de la température ne peut être maintenue, ce qui entraîne une élévation de température du corps. Quand une personne perd 5 % ou plus dans les fluides du corps cesse de transpirer, conduisant à une augmentation constante de la température du corps, si on continue d’exercer. Une déshydratation sévère, suivie d’une augmentation progressive de la température centrale du corps sera non seulement conduire à une baisse sévère des performances, mais peut aussi conduire à la maladie de la chaleur et même la mort.

chaussures birkenstock Heureusement, la plupart des athlètes sont aujourd'hui bien conscients de l’importance de l’hydratation avant, pendant et post formation et racing. Certains même ont tendance à hydrater excessivement, qui peut conduire à une hyponatrémie, un déséquilibre d’électrolyte liquide qui se traduit par une concentration de sodium plasmatique anormalement faible (< 135mmol/l). Hypnatremia provoque un déséquilibre osmotique à travers la barrière hémato - encéphalique, qui conduit à un afflux d’eau dans le cerveau. Cerveau gonflement que conduit à des réactions neurologiques tels que confusion, saisie et peut-être même le coma, peut être le résultat. Sans compter les effets négatifs sur les performances.

Depuis ad libitum, « au désir » n'est pas un moyen adéquat pour prévenir la déshydratation (en raison du retard dans le rétablit la soif) et consommation d’eau excessive peut conduire à l’hyponatrémie, hydratation et stratégie de sodium-remplacement athlètes s’adresse-t-il ?

Comme la sueur tarifs et absorption de liquide diffère entre les individus et sont facilement affectés par les conditions extérieures, hydratation protocoles devraient être établis pour chaque athlète. Afin d’établir la sueur des athlètes tarifs eux-mêmes peuvent peser avant et après l’exercice. Cependant, ce n’est souvent pas pratique, qui rend nécessaire de disposer d’orientations générales.
Selon le collège américain de médecine du Sport particuliers doivent boire environ 500 ml environ 2 h avant et un autre 200-500 ml 20 min avant l’exercice. Pendant exercent 200-300ml de doit être ingéré toutes les 10-20 minutes. Plus les intervalles d’apport liquidien le mieux, comme des niveaux plus élevés de volume gastrique favorisent un meilleur taux d’absorption de liquide. Taux d’absorption est aussi influencée par la température des fluides. Dans ce cas la glacière le mieux. sandales birkenstock gizeh Afin de diminuer les chances de développer une hyponatrémie, il est important de ne pas boire plus de 1,2 l de liquide par heure et utilisez un 0,5 à 0,7 % de chlorure de sodium solution, surtout au cours de l’exercice qui dure plusieurs heures. Si événements durent plus d’une heure une solution d’hydrate de carbone jusqu'à 8 % doit être utilisée avant et Pendant l’exercice. En outre, 30 à 60 grammes par heure d’hydrates de carbone doit être ingérés au cours d’un exercice physique intense qui dépasse une heure.